Et si pour une fois on sortait vraiment la tête de l'eau ?

11/16/2016

Et si pour une fois on sortait vraiment la tête de l'eau ?

Au menu du jour, un outil décisionnel simple pour développer des stratégies individuelles et collectives qui intègrent comme critère l'urgence de la situation, l'importance de l'enjeu sur le plan individuel et collectif, et celle de la relation entretenue avec l'interlocuteur. Pour voir le blog

Au menu du jour, un outil décisionnel simple pour développer des stratégies individuelles et collectives qui intègrent comme critères l'urgence de la situation, l'importance de l'enjeu sur le plan individuel et collectif et celle de la relation entretenue avec l'interlocuteur.

Comment ?

C'est hyper simple. 

Vous vous souvenez des carpes, carpes pseudo éclairées, requins et dauphins de mon dernier article ? Je vous y présentais les bases de la stratégie du dauphin développée par Dudley Lynch et Paul L. Kordis.

La métaphore est simple et l'outil décisionnel qui découle est efficient. 

Ce n'est pas à dessein que je heurte aujourd'hui votre sens esthétique, mais le temps et le talent me manquaient pour illustrer par un schéma la pensée des auteurs de la stratégie du dauphin. Je vous propose aujourd'hui une immersion en deux temps.

Palier 1 : visualiser la répartition des types de comportements.

En bas du bocal, les carpes, décrites comme des victimes n'entrant pas dans le jeu et pratiquant une stratégie de désengagement qui les obligent à se concentrer sur le non urgent et le non important tout en subissant des contraintes fortes imposées par les décideurs et les forces actives en présence.

Les requins, à gauche du bocal, seraient animés d'un sentiment d'urgence les poussant à atteindre des objectifs de réalisation individuelle. Ils appliqueraient la stratégie de la mainmise et dépouilleraient les plus petits, qu'ils soient carpes ou requins - ne se résolvant à chercher une alliance de circonstance que lorsque les gros requins régnant sur le bassin mettraient leur avenir en danger. Le champ des possibles serait aussi restreint que dans la représentation adoptée par les carpes, mais avec un point de vue carnassier.

Les carpes pseudo éclairées, lassées de cette vie trop individualiste, prôneraient le lâcher-prise et la résolution naturelle par l'intelligence collective. Le champ des possibles s'étendrait, et son approche serait soutenue par le développement personnel et le destin.

Les dauphins, enfin, appliquent la stratégie du Tac au tac - je donne 100%, mais sanctionne à 90% si la collaboration n'est pas effectivement suivie par mon partenaire, puis lui redonne une chance de s'investir à 100% - afin d'assurer "une victoire élégante pour chacun de nous". Pragmatiques et visionnaires, ils oscillent entre le niveau jaune (individualiste) et le niveau turquoise (collectif) de la spirale dynamique de Clare Graves, se maintenant au point d'équilibre de la défense de ses intérêts propres et de celui du groupe.

Palier 2 : Transformer cette métaphore aquatique et animalière en UN VERITABLE OUTIL DÉCISIONNEL

Explicitation rapide du schéma et de ses références théoriques

Pour sortir enfin joyeusement la tête de l'eau, appliquez le système décisionnel présenté ci-contre dans le plus pur style pompier - il permet de faire la liaison entre la matrice d'Eisenhower d'une part et l'arbitrage entre l'objectif de réalisation et la préservation de l'équipe.

La zone rouge représente l'urgence, la zone jaune les enjeux importants, et la zone blanche les enjeux non importants.

À gauche, le collectif sera sacrifié au profit de l'individuel. 

À droite, l'individuel sera sacrifié au profit du collectif.

On retrouve une fois encore le schéma classique utilisé dans la spirale dynamique, les carpesreprésentant majoritairement un niveau violet et surtout bleu avec quelques passages rares et rapides en rouge, lorsque le triangle dramatique se met en oeuvre. Les requins incarnent ici le niveau libéral orange, et les carpes pseudo éclairées le vert, niveau relativiste, collectif, écologiste et consensuel.  

Comment l'utiliser pour remonter et sortir la tête de l'eau ?

  • Si l'enjeu et la relation ne sont ni urgents, ni importants, adoptez le style de la carpe : désengagez-vous et concentrez-vous sur des enjeux plus fondamentaux !
  • Si l'enjeu est urgent et plus important pour vous que la relation, devenez un requin, agissez rapidement !
  • Si l'enjeu est urgent, et que celui-ci est aussi important que la relation, cherchez un compromis avec la personne concernée. Chacun fera l'effort, et vous serez restés en bons termes tout en résolvant au mieux la situation.
  • Si l'enjeu est urgent et que la relation est essentielle pour vous, lâchez prise sur les décisions de l'autre.
  • Et si enfin l'enjeu est important et non urgent, adoptez la stratégie du dauphin et repoussez les limites grâce à votre synergie : vous renforcerez la relation tout en valorisant le développement de chacun et la collaboration créative.

 

Serez-vous agile, réactif, coopératif et ambitieux pour vous et pour pour les autres ?

 

À bientôt, 

 

Cécile Dupire

Coach Professionnelle Certifiée, Accréditée ACC par l'ICF

Praticienne MBTI

www.ubiquites.fr - cecile.dupire@ubiquites.fr

Optez pour la stratégie intégrative avec la Spirale Dynamique Visualisez votre sortie d'aquarium pour surfer sur la vague